gs1-neton-header-04.jpg

Les standards naissent dans le GSMP

Petites images sur le panier d’achats en ligne? Il existe pour cela une nouvelle directive de GS1. Comme tous les standards et directives, elle a été développée dans le GSMP, le Global Standards Management Process de GS1. Toutes les initiatives partent ici de l’économie.

Les standards et les directives de GS1 sont élaborés dans un processus collaboratif. Le GS1 Global Standards Management Process (GSMP) de GS1 crée un forum mondial, dans le cadre duquel des utilisateurs développent des solutions basées sur des standards pour les défis de leur domaine d’activité respectif. Au cours de l’année 2018, 36 standards nouveaux et modernisés sont apparus dans le cadre du GSMP avec les directives correspondantes. 376 dossiers ont été transmis pour le développement de nouveaux standards ou l’adaptation de standards existants.

Les nouvelles directives comportent par exemple la «Mobile Ready Hero Images Guideline», qui traite de l’utilisation des images de produits dans les boutiques en ligne, de préférence dans la fonction «add to basket» (ajouter au panier). En plus, la «Consumer Product Variant into GDSN Implementation Guideline» a été mise à jour pour créer une orientation dans l’échange de données pour les variantes de produits dans le Global Data Synchronisation Network (GDSN).

Participation ouverte à toutes les entreprises
Toutes les organisations et entreprises peuvent participer au GSMP et y envoyer un ou plusieurs représentant(s). Les droits de vote sont toutefois supprimés en l’absence d’affiliation à GS1. Les chiffres actuels indiquent que parmi les 461 entreprises membres actives du GSMP, 76 n’ont pas de droit de vote. La répartition par secteurs indique 135 entreprises dans l’industrie de production  147 autres sont des offreurs de solutions. Le commerce de détail représente 43 participants, les logisticiens 14.

Le GSMP lui-même comporte quatre étapes, qui se construisent sur les résultats de l’étape précédente. Tout d’abord un Statement of Business Need clair doit exister. Quand les utilisateurs transmettent une initiative pour créer ou remanier un standard, la demande est évaluée et classée ensuite comme travail de développement ou d’entretien. Ces derniers sont affectés à un Standards Maintenance Group (SMG). Après un examen approfondi, les demandes de développement sont traitées par le Industry Engagement Steering Committee (IESC).

L’analyse consécutive des besoins représente une analyse approfondie des exigences envers le standard nouveau ou révisé. Ses résultats sont synthétisés dans un Business Requirements Analysis Document (BRAD). Au terme de cette étape du processus, le groupe de travail soumettra le BRAD à une révision et décidera de la suite à donner. Ensuite a lieu l’étape de travail centrale avec le développement du système: le groupe de travail développe le nouveau standard et présente ses résultats à la communauté pour révision et expression des opinions. Après les modifications nécessaires, la sécurisation de propriété intellectuelle a lieu à ce stade. Le résultat du travail peut alors être ratifié par les organes responsables de GS1.

Dans le cadre du développement collatéral, le groupe de travail élabore le matériel d’accompagnement adapté pour le nouveau standard ou la nouvelle directive, qui encourage et facilite l’application et l’utilisation dans l’environnement industriel. On trouve ici par exemple la Value Proposition, qui représente les nouvelles règles du point de vue des entreprises. Le matériel de formation des employés et l’assistance en font également partie.

Le consensus comme base du progrès
Le GSMP connait deux types de groupes de travail. Les six Standards Maintenance Groups (SMG) illimités qui existent actuellement gèrent certains standards comme l’EDI ou la Global Product Classification (GPC). Ils s’occupent ici des corrections d’erreurs, des nouvelles valeurs de codes EDI ou de nouveaux symboles. En règle générale, de tels travaux doivent être terminés après 180 jours, au besoin au plus tard après 365 jours. En marge de ceci se trouvent les Mission-specific Work Groups (MSWG), créés au besoin, et qui fournissent en particulier un travail de développement pour les nouveaux standards.

Les standards développés en commun dans le GSMP améliorent non seulement les conditions-cadres de l’économie, de la société et de l’environnement, ils constituent également la base de nouvelles idées. Enfin et surtout, les innovations sont propagées plus rapidement sur le marché avec les standards.

Joachim Heldt

Nach oben