gs1-neton-header-05.jpg

Le LSR au cœur de l’action

C’est parti: l’alarme retentit, la lumière bleue s’allume et une équipe de pompiers part en intervention. Le premier événement de cette année a été non seulement informatif, mais surtout très captivant et près de la réalité. Chaleureusement accueilli par les sapeurs-pompiers de la ville de Lausanne, le Club de Logisticiens de Suisse Romande (LSR) est parti à la découverte de leur quotidien.

(kb) Notre visite commence directement par une démonstration impressionnante, simulant un accident de voiture avec une victime incarcérée.

Presque plus rien
Représentant exactement le déroulement d’un accident, la démonstration démarre avec le déclenchement de l’airbag. «Il va s’ouvrir à une vitesse de 120 km/h, donc ça ne sert à rien d’essayer de prendre ce moment en photo», explique le pompier qui accompagne chaque étape avec des explications. En plus, l’airbag peut se déclencher plusieurs fois. Quelques instants après, cinq pompiers se mettent rapidement «au sauvetage ». Les outils sont mis en place, l’équipe s’organise. Le premier pas? Prendre contact avec la victime et la couvrir d’une housse pour la protéger contre des brûlures en cas de déclenchements multiples de l’airbag. C’est après que le «gros matériel» est utilisé. Peu à peu, la voiture est méticuleusement démontée, toit inclus. Les pompiers sortent enfin la victime – et la petite trentaine de spectateurs constate qu’il ne reste presque plus rien du véhicule.

Un métier polyvalent
Encore impressionnés, nous sommes conduits à l’intérieur de la caserne où ses résidents nous expliquent les différents aspects de leur métier. Première leçon apprise: un pompier travaille en équipe de 24 heures, suivie d’un repos de plusieurs jours. Deuxième leçon apprise: un pompier n’est pas qu’un pompier. En plus des interventions, il est amené à effectuer des travaux manuels, comme de la menuiserie ou la réparation du matériel. Troisième leçon apprise: pour garder la forme, une heure de sport est obligatoire. De la cuisine à la centrale d’alarme en passant par les ateliers, les dépôts de matériel et les dortoirs, nous ne manquons rien. Concernant les dortoirs, le corps professionnel est actuellement composé d’environ 100 hommes. Et les femmes? Etat néant. «Les candidatures sont cependant ouvertes à tout le monde, femmes inclues», nous explique notre guide. «Par contre, nous comptons plusieurs femmes parmi les 120 volontaires.»

Regarder, toucher, explorer
En live, nous faisons également connaissance avec le système de lumières actif en cas d’alarme et installé partout dans la caserne. Ce système indique le type d’intervention et l’équipe en charge grâce aux différentes couleurs. Cette fois-ci, ce sont les services de l’équipe bleue qui sont sollicités. Avant de passer à l’apéro, nous saisissons l’occasion d’explorer les véhicules. Remarque dans la marge: pour accéder au garage, nous empruntons les escaliers – faute de courageux pour tester la fameuse barre de pompier.
Les «courageux» sont plus nombreux pour monter dans les camions … Notre sortie instructive se termine tranquillement autour d’une bonne raclette. Le bilan de Sébastien Jacquet, président du LSR, est positif: «J’ai pris énormément de plaisir à découvrir les entrailles de la caserne des Sapeurs- Pompiers de Lausanne. En effet, on y ressent tout de suite une ambiance avec beaucoup d’amitié entre les sapeurs quel que soit la hiérarchie. Cette amitié n’empêche pas le respect mutuel et le professionnalisme de chacun.» Le président du Club se montre également impressionné par la démonstration de désincarcération: «Lors de cet exercice tous les acteurs ont démontré un niveau de préparation, d’entraînement, de gestion et de coordination à tout point exceptionnel. Je remercie chaleureusement les différents responsables qui ont permis à notre jeune club cette sortie qui sort de l’ordinaire.»
A notre sortie, la lumière reste toujours allumée – l’équipe bleue est encore sur le terrain.

Katharina Birk

 

Club de Logisticiens de Suisse Romande (LSR)
Le Club de Logisticiens de Suisse Romande (LSR) est un réseau regroupant des acteurs de la chaîne logistique et du transport. Ses membres sont des professionnels occupant une fonction à responsabilité dans le domaine de la chaîne logistique et du transport et s’engagent au service d’une action globale et d’une conception commune de la logistique. De par leur formation, leur expérience et leur fonction dans l’économie, ils oeuvrent au développement d’un réseau professionnel suscitant échanges et partages des connaissances. Le LSR est un réseau de GS1 Suisse, fondé le 11 novembre 2010 à Lausanne.
Plus d’informations: www.logisticiens.ch

Mehr in dieser Kategorie: « Nachts im Museum Datenfieber »
Nach oben