gs1-neton-header-02.jpg

Salaires dans la logistique: du potentiel pour les spécialistes du numérique

L’augmentation des salaires des employés est faible dans la logistique et la supply chain. Depuis le coronavirus, les activités liées à la numérisation et les directeurs de supply chain arrivent au centre de l’attention.


Les activités de logistique et de supply chain se retrouvent dans presque tous les secteurs. Les logisticiens travaillent dans le stockage, les achats ou le transport de marchandises, ou bien ils prennent en charge des missions stratégiques dans la conception et le pilotage des supply chains. En plus, les logisticiens sont représentés à tous les niveaux de direction: on les trouve dans les fonctions d’état-major avec une responsabilité technique partielle ou totale, tout comme dans les fonctions hiérarchiques avec une responsabilité disciplinaire ou budgétaire.

Les salaires sont aussi diversifiés que les lieux de travail sont différents. Ils varient nettement selon le niveau de fonction et le secteur. En bas de l’échelle se trouvent les activités dans la gastronomie, dans les secteurs des produits alimentaires, du papier et du textile. La rémunération des logisticiens est nettement meilleure dans les grandes chaînes commerciales internationales ou chez les discounteurs en Suisse. Selon Mathias Siegenthaler, de Logjob AG, les meilleures rémunérations sont versées dans les secteurs de la construction, des industries pharmaceutique ou chimique et des denrées de luxe. L’évolution des salaires a toutefois stagné au cours des cinq dernières années. Au mieux, les augmentations accordées se situent dans une plage de pourcentage basse à un chiffre.

Le coronavirus donne une importance systémique à la supply chain
Actuellement, le coronavirus modifie la situation. Le télétravail et l’augmentation massive du commerce électronique ont aussi des conséquences dans la logistique. Les clients choisissent de plus en plus souvent de ne plus être leur propre logisticien, mais de se faire livrer les produits. Les entreprises comme Amazon, Digitec ou Brack ont connu un essor considérable, face à la demande énorme Roland Brack a même appelé à ne pas acheter.

Selon Siegenthaler, ceci influe déjà sur la demande de techniciens qui connaissent la numérisation et le commerce électronique. Les directeurs de supply chain en particulier ont reçu une toute nouvelle importance. «Ces activités ont revêtu une importance systémique», constate Siegenthaler. Car les directeurs de supply chain, seulement peu considérés jusqu’à présent, sont ceux qui doivent composer avec les chaînes logistiques mondiales pour garantir l’approvisionnement.

Attirer les meilleurs talents par des emplois à temps partiel
La logistique de l’avenir sera encore plus complexe, Siegenthaler en est convaincu. Les systèmes de distribution comme Cargo sous terrain et les hubs situés en aval pour la distribution fine dans les agglomérations réclament des directeurs qualifiés, des ingénieurs et des directeurs d’exploitation opérationnels dans les entreprises. Ils doivent faire face ici à des exigences stratégiques, organisationnelles et techniques.

En parallèle aux aspects financiers, d’autres éléments de compensation viennent au premier plan. Les modèles de temps de travail adaptés à la famille sont en plein essor, qui permettent des temps de travail de 70 à 80 %, même au niveau des cadres. Selon Siegenthaler, les entreprises qui gagnent des collaborateurs avec de telles offres, et souhaitent les garder dans l’entreprise, sont de grandes entreprises internationales, mais aussi la CFF et la Poste suisse.

Structure salariale différenciée
Sur Logjob, il est possible de consulter les salaires habituels dans la logistique grâce à la longue expérience des offres d’emploi de techniciens. Le chef d’équipe stockage qui gagne en moyenne environ 6800 francs mensuels, sert d’exemple de cadre inférieur. Un directeur logistique dans une PME reçoit en moyenne 9300 francs par mois, autant qu’un chef de service achats, stockage ou transport. Parmi les cadres supérieurs ou la direction, les revenus annuels peuvent atteindre jusqu’à 300 000 francs. Selon Siegenthaler, des salaires encore plus élevés sont versés pour la plupart au moins pour les postes de direction logistique ou de supply chain dans les groupes internationaux.

Les portails en ligne, comme par exemple lohnrechner.ch, qui est entretenu par l’Union syndicale suisse, fournissent des données encore plus détaillées. Le portail fonctionne avec des données de base de l’enquête suisse sur la structure des salaires, qui comporte près de deux millions de données salariales provenant de 40 000 entreprises. Les magasiniers reçoivent moins de 5000 francs par mois, aussi peu que les conducteurs ou les employés débutants. Siegenthaler trouve qu’il serait souhaitable qu’une rémunération plus forte soit versée pour ces activités à la base de la structure. Il en va de même pour les travaux d’entretien: par rapport à leur importance pour le système, ces activités sont trop mal payées. Cette nouvelle prise de conscience devrait probablement se manifester lors des prochaines négociations salariales.

Les logisticiens paient les femmes de façon plus équitable que les autres secteurs
L’enquête sur la structure des salaires publiée par l’Office fédéral de la statistique cite un salaire médian mensuel de 6900 francs pour le secteur «Transport et stockage». Le quart le moins bien payé des employés reçoit moins de 5132 francs, le quart le mieux payé plus de 7659 francs. On note que la différence de salaire entre les hommes et les femmes n’est pas aussi importante que dans d’autres secteurs. Les employés masculins reçoivent environ 6200 francs par mois et les femmes 5900 francs.

De nettes différences de salaires subsistent entre différentes régions de Suisse. Dans l’espace Mittelland, le salaire moyen est de 6500 francs, il est donc plus élevé que dans le bassin zurichois (6300 francs). Dans la région du lac Léman, les employés reçoivent seulement 5600 francs et au Tessin seulement 5000 francs. D’après Siegenthaler, ces différences s’expliquent par le fait que de nombreuses fonctions logistiques importantes sont implantées près des principaux noeuds de trafic, avec les techniciens très qualifiés correspondants.

Alexander Saheb

 

Salaires dans la logistiques    
Métiers / postes (exemples) Formation / diplômes (diplômes fédéraux) Salaires en CHF (par mois, y c. 13ème mois + primes)
Cadre inférieur
Chef d’équipe entrepôt: export, expédition, service administratif Chef d’équipe achats opérationnels
Technicien achats, logistique, export / déclarant en douane / logisticien production / DL / stockage Médiane: 6800
À partir de 5650 env. jusque 7700
Cadre moyen
Chef de service achats, stockage, transport, exportations, directeur de filiale, directeur logistique PME
Directeur logistique, SCM, achats, expéditions / TS, HF, HES logistique / directeur d’exploitation transport Médiane: 9300
À partir de 7400 env. jusque 12 600
Cadre supérieur / direction
Direction générale logistique SCM / COO / CPO (directeur des opérations / agent d’approvisionnement)
MAS / MBA Supply Chain (EPF, FHNW, ZFH), économiste d’entreprise, ingénieur EPF / ETS / HES Médiane: 14 700
À partir de 11 700 env. jusque 26 500
Achats
Acheteur stratégique, achats technique, achats de projets, manager de catégories
Technicien achats / directeur achat manager de catégories Médiane: 10 500
À partir de 7700 env. jusque 14 700
Planification
Planificateur marchandises ou transports, AVOR / PPS, planificateur de demande et approvisionnements, achats opérationnels
Logisticien production / technicien logistique, processus / planificateur de transports Médiane: 7700
À partir de 6300 env. jusque 8800
Projet / État-major
Chef de projet, directeur qualité, informaticien de logistique, spécialiste en DEI, contrôleur de logistique
Directeur informatique de logistique (logismatique), contrôleur, organisateur, technicien processus d’entreprise Médiane: 8400
À partir de 7200 env. jusque 12 600
Conseiller en logistique / SCM
Conseiller commercial logistique (systèmes, transport, expéditions, logistique) conseil en entreprises
Technicien commercial, directeur des ventes, planificateur marketing, directeur marketing, économiste d’entreprise, ingénieur EPF / ETS / HES Médiane: 10 500
À partir de 8300 env. jusque 15 800

 

Nach oben